Le droit bancaire concerne aussi bien les activités des banques que celles des organismes de crédit.

Le régime juridique de ce droit repose principalement sur :
  • le Code monétaire et financier (dispositions relatives à l'activité bancaire et financière)
  • le Code de la consommation (dispositions en matière de crédit ou de cautionnement)
  • le Code de commerce (notamment sur les effets de commerce)
  • le Code civil (prévoyant ce qui ne relève pas d'un texte particulier).  

Le Cabinet d'Avocats Christian Finalteri s'efforce de trouver une solution dans tous les litiges qui opposent une banque ou un organisme de crédit à un particulier ou une société.

Le Cabinet a choisi de se positionner du côté des banques et assureurs.

Il intervient exclusivement pour la défense des intérêts de ces derniers.

Dans les litiges de faible montant, sous le contrôle de ses clients banquiers et assureur, le Cabinet tente toujours de favoriser l'issue amiable.

En cas d'impossibilité, son rôle va être essentiellement orienté vers une procédure contentieuse afin d'obtenir réparation des préjudices subis par ses clients.

Dans tous les cas, le Cabinet intervient aux côtés des banquiers et assureur pour assurer la défense de leurs intérêts que ce soit en matière de conseil, de négociation ou de procès.

L'activité d'avocat de la banque conduit le Cabinet à traiter de tout acte entraînant un contentieux avec ses clients, ses partenaires ou ses fournisseurs, notamment par le biais d'actions en recouvrement de la banque.

Les litiges qu'ont le plus souvent à traiter les avocats de la banque ont des causes financières (incident de paiement suite à des difficultés de trésorerie, erreur de gestion d'un compte par la banque, problème de prêt ou de crédit, cautionnement…) et conduisent donc souvent à des actions en recouvrement par la banque.

En effet, ces incidents permettent à la banque de devenir créancière, laquelle charge alors le Cabinet de gérer les contentieux, tels que les actions en recouvrement de créances bancaires.

Plus précisément, les domaines d'intervention sont les suivants :
  • contentieux et prêt bancaire. Un contentieux bancaire peut surgir à l'occasion d'un prêt bancaire.
  • recouvrement de prêt et contentieux bancaire. Un contentieux bancaire est parfois nécessaire pour recouvrer un prêt bancaire. L'établissement bancaire qui se trouve confronté aux difficultés d'une entreprise ou d'un débiteur indélicat, peut être amené à s'engager dans un contentieux bancaire afin de défendre ses droits.
  • mise en place de mesures conservatoires et de sûretés conventionnelles ou judiciaires
  • obtention d'un titre exécutoire et mise en œuvre de mesures d'exécution forcées (déchéance du terme prononcée par un établissement de crédit, poursuite des cautions bancaires, inscriptions d'hypothèques conventionnelles et de nantissement…).

Nos compétences